Les matières premières de Fleury sont exclusivement suisses et sont travaillées à la main à Granges.

Plus sur nos origines

Les vaches d’Hérens: un symbole valaisan

Chez Fleury, nous unissons l’unicité valaisanne, les vaches d’Hérens, à la production traditionnelle de saucisses crues. Grâce à leur grande mobilité sur les alpages, l’air frais et surtout l’alimentation naturelle à base d’herbages de la montagne, la saucisse crue d’Hérens développe sa saveur particulière.

Encore plus ancienne que la tradition de la production de viande séchée est la célèbre race valaisanne: la vache d’Hérens. Cette race légendaire était déjà présente dans la région 3000 ans avant Jésus-Christ. Fière, robuste et d’un caractère affirmé, la vache d’Hérens représente le caractère particulier valaisan mieux que tout autre animal.

Son tempérament vif se manifeste dans son comportement particulièrement dominateur. Les combats pour la suprématie sont dans sa nature. Chaque fois que les vaches d’Hérens, après un long hiver passé dans la vallée, peuvent remonter à l’alpage, la hiérarchie est célébrée et redéfinie dans les légendaires combats. Seule la reine du troupeau à des droits sur la juteuse herbe de l’alpage d’été. C’est l’herbe juteuse des pâturages des montagnes et des alpages valaisans qui donne à la viande des vaches d’Hérens son caractère particulièrement délicat et savoureux.

La juteuse viande de bœuf est servie dans des restaurants de choix et appréciée par tous les amateurs de viande – que ce soit sous forme de steak ou comme viande séchée à l’air des montagnes valaisannes. Mais la popularité des vaches d’Hérens ne se réduit pas à leur viande. La race est également réputée de nos jours pour sa combativité et sa volonté de vaincre bien au-déla des Alpes. Ces combats des animaux qui symbolisent le Valais ont lieu depuis de nombreuses années. Seule la gagnante qui quitte, tranquille et sans contrainte, le camp lors des finales du mois de mai, acquiert une renommée nationale.